- The background images used on this page are not royalty-free. Please use images from your own collection.  
 
- The page SAMPLE is a "hidden" page that contains sets of elements grouped into "sections": Title + photo, Icons + text, text + icons + video, etc...  
 
Select the section that best fits the design desired and copy/paste it onto your page (to “paste” in a specific location, right-click and choose Paste). Be sure to take the entirety of the section by selecting its external container (the one containing the background image or color). 
 
- Important: each "section" must have one, and only one, inner container (element group) for the section content. The outer margins of this sub-container set minimum distances from section boundaries.
 
- The "Horizontal" button in the "Selection" menu controls the automatic centering of an element. 

- To change the order of elements - i.e. place an element below another in a "relative" positioned container (like most of the content in the sections), use the Element Explorer on the left: green "arrow buttons" will appear when it is possible to change the order. Icons under an element and above the element group allow to put elements onto the same "line" and modify alignment.
 
- The entire header menu can be modified in its dedicated Layer (e.g. "Base_MenuRetractable"; simply change the page’s Layer to use a different menu). Use this to modify menu links (by copy/pasting existing links), change the colors etc. Note that these elements are pre-programmed to work with one another, so try to avoid “dragging” new ones on that could disrupt the general responsive behavior of the menu (favor using copy & paste).
 
- For more information, please consult the Wiki:  
 
http://wiki.openelement.com/en/index.php?title=Responsive_Templates_%22Centered%22
 
Please delete this notice before publishing the final version of your website.

To change the appearance of the page, edit the styles of the corresponding elements (in most cases by using the "Main Frame" Style Zone).  
 
To change the menu’s links: edit, copy-paste, or delete the Link Elements within. 
 
To hide an element without deleting it, use its property Visible.
To "activate" displaying of an arrow, use its property "Visible"
SLAY est un événement caritatif qui se déroulera du 3 au 5 mai 2024 en live sur Twitch.

Pendant 3 jours, streameuses et streameurs diffuseront du contenu en direct sur leurs chaînes respectives et encourageront les spectacteur.ices à se mobiliser pour soutenir l'association Justice Endométriose.

Au programme : des discussions ouvertes et bienveillantes pour répondre aux questions concernant l'endométriose et les combats de Justice Endométriose - notamment au cours d'un échange avec Barbara Mvogoh, fondatrice et présidente de l'association, sur la chaîne d'Euphoriasis - mais également de la musique, des jeux vidéos et beaucoup d'activités tout au long du weekend !

Les dons récoltés au cours de l'évènement serviront à financer une formation pour les malades atteint•es d'endométriose :
plateforme de formation, matériel pour le tournage des vidéos, montage, création de ressources pédagogiques, formation des bénévoles engagé•es sur le projet (éducation thérapeutique), honoraires des professionnel.les expert.es...

Nous avons besoin de près de 15 000€ pour y arriver !

Suivez l'évènement sur X et instagram !
L'ASSOCIATION JUSTICE ENDOMÉTRIOSE

L'association Justice Endo est dédiée à l'endométriose ET à la défense des droits des malades. C'est la première association de victimes dédiée à l'endométriose.

Leur volonté est d'être au plus près des malades et victimes avec les objectifs de : 

 
- informer et former sur les droits (santé, travail, social, administratif) 
- soutenir et accompagner
(soutien moral, accompagnement social, faciliter le quotidien...) 
- rechercher et plaidoyer pour la reconnaissance du caractère invalidant et handicapant de la maladie
(santé menstruelle au travail, carte toilettes, handicap invisible...) 
 
Pour une information réellement accessible, l'adhésion est gratuite ! 

L'équipe est entièrement bénévole et composée de femmes atteintes d'endométriose. Chacune offre de son temps et de son énergie (sans recevoir de rémunération) pour aider l'association à développer ses missions. 
 
Barbara Mvogoh en est la fondatrice et la présidente. Atteinte d’endométriose, elle est devenue patiente-experte et conférencière. Titulaire d’un master 2 en Droit et management des structures sanitaires et sociales et forte de son expérience comme cadre dans les milieux hospitaliers et associatifs, elle œuvre pour la cause depuis 10 ans.

justice-endometriose.org

L'endométriose, une maladie chronique invalidante et un handicap pour lesquels il n'existe pas de traitement curatif.
Quand on parle d’endométriose, on pense aux "femmes atteintes" mais l’approche se doit d’être plus inclusive puisque l’endométriose ne se réduit pas à l’utérus. L’endométriose se retrouve aussi chez des personnes non-binaires ou des hommes transgenres comme chez des hommes cisgenres

D'ailleurs, ce chiffre de 25% chez les hommes transgenres rejoint celui de l'endométriose chez les femmes cisgenres, puisqu'il semble qu'1 à 2 femmes sur 10 soit bien trop sous-estimé.
L'endométriose de A à Z

L’endométriose est une maladie chronique complexe quise caractérise par la présence de tissus semblables à l’endomètre sur différents organes en dehors de la cavité utérine : le pelvis, le péritoine, les ovaires, les trompes, les ligaments utéro-sacrés ou nerfs sacrés (endométriose neuropathique), le rectum, l’intestin, le péritoine, la vessie, les reins, le diaphragme et les poumons (provoquant des pneumothorax), les cicatrices (endométriose pariétale), les yeux…

Les foyers d’endométriose réagissent eux aussi aux fluctuations hormonales survenant lors du cycle menstruel. Sous l’influence de ces fluctuations, ils s’épaississent, saignent mais ne peuvent être évacués par les voies naturelles lors des règles.  
 
Cela provoque aux endroits où ils se trouvent : des lésions, nodules ou kystes, ainsi que des réactions inflammatoires avec formation d’adhérences accolant les organes entre eux et empêchant ainsi leur bonne mobilité et leur bon fonctionnement. Tout ce processus peut être extrêmement douloureux même s’il faut noter qu’il n’y a pas de corrélation entre la taille des lésions et la douleur ressentie (ou encore avec le stade de la maladie - notion obsolète qui n’est plus utilisée).

En savoir plus

Il n’existe pas une, mais des endométrioses ! Il n’y a pas de profil type de malade.